Vous avez dit community manager ?

community-calendrier-ysee

Happés par le temps mais connectés en permanence, les Français consacrent aujourd’hui aux réseaux sociaux 40% de leur temps de navigation. Oui oui, vous avez bien lu : en 2017, nous passons pas moins d’une heure et demie en moyenne par jour à twitter, publier, poster et liker des photos et des vidéos. Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et YouTube réunissent à eux seuls environ 3 milliards d’utilisateurs dans le monde. Et, en France, 84% de ces utilisateurs ont moins de 40 ans !


Visibilité rime désormais avec partage. Pour le Français lambda, certes, mais aussi et surtout pour les entreprises, les marques, les institutions et les personnages publics. Sur les réseaux sociaux, le contenu est roi mais échappe enfin à l’unilatéralité qui le confinait dans les médias traditionnels comme la télé ou la  radio. Fans, abonnés et autres suiveurs sortent de l’anonymat et ne se privent pas de donner leur avis. Dans un environnement où les personnalités se démarquent, un like ou un partage valent de l’or !

community-manager-ysee

Pour un artiste, être présent sur une ou plusieurs plates-formes de partage est devenu incontournable. Indice de popularité, le nombre d’abonnés sur Twitter ou de fans sur Facebook peut par exemple déclencher des partenariats ou attirer des maisons de disques. Se faire connaître, promouvoir son travail, créer et fédérer une communauté de fans autour d’une passion et d’un talent n’a jamais été aussi facile. Et gratuit ! Pourtant, cela ne s’improvise pas… Le nombre toujours grandissant d’inscrits sur les réseaux sociaux demande désormais une gestion réactive et pertinente, assurée par le community manager. Ce métier aux multiples facettes, dont on ne comprenait pas vraiment l’utilité il y a quelques années seulement, sort de l’ombre et jouit d’une toute nouvelle aura. Car aujourd’hui, loin de faire office de simple vitrine virtuelle, une page Facebook bien gérée peut redorer le blason d’un artiste ou d’une institution, être à l’origine d’un buzz médiatique ou crouler sous les critiques de fans en colère. Dans la cour des « grands », le community management mise sur une proximité accrue avec le public : quelques clics sur la page Facebook du Louvre donnent accès aux coulisses du plus grand musée du monde. Pour un artiste ou un festival, le choix du ton et de la nature des publications feront toute la différence pour attirer de nouveaux followers.

fille-travaille-IDEELe rôle du community manager est donc crucial : à la fois médiateur, rédacteur et informateur, il est responsable de l’image de l’entreprise ou de l’artiste qui l’embauche.

Ce grand diplomate aux horaires atypiques (un community manager travaille essentiellement entre midi et deux, après 18h et le week-end !) maîtrise le langage des masses (de fans) et détecte les tendances pour créer du contenu pertinent à partager. Avec lui, une ligne éditoriale et un planning de publication bien pensés mettront fin aux doutes (un selfie ? un portfolio ? des vœux ? une collaboration ?) et rassureront même les plus réticents.

par Serena Benassu, le 12/02/2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s